Test Guitare Gibson J200 acoustique

Aujourd'hui, nouveau test d'une guitare que l'on m'a présentée au très sympathique showroom Gibson à Paris, guitare que l'on connait tous : la J200, référence acoustique incontestée de Gibson présente ici dans sa nouvelle mouture... Même si on n'est pas sensible au son ou au design Gibson, le premier regard nous invite clairement à passer un moment avec la belle pour partager quelques histoires. C'est vrai qu'elle en impose aussi cette J200, par son format Jumbo et ses ex, de John Lennon à Noel Gallagher en passant par Elvis Presley ou Jimmy Page. Une légende qui traverse les époques en version nouvelle, ça donne quoi en vrai ? Nous allons tester ensemble tout en feeling cette Gibson J.200 en essayant d'éviter toute explication logique... et en se basant toujours sur le rapport qualité/prix, bien sûr.



Le toucher et le confort de jeu

La caisse est carrément ENORME. J'ai l'habitude de jouer sur un format concert alors forcément ça change. On pourrait penser que ça dérange pour le confort de jeu, franchement il n'en est rien, même si cela limite un peu les mouvements rapides de percussions sur caisse.

Le toucher est au top et elle est très, très facile à jouer, un vrai régal. Equilibrée, le manche est efficace, il tombe bien dans la main avec un poids parfaitement réparti. Toutefois le confort de jeu est inégal en fonction du style de jeu que l'on partage avec elle. Il est parfait pour du strumming, du guitare/chant mais ça se complique un peu lors des jeux en picking fingerpicking et fingerstyle avec barrés. En même temps, cette J200 n'est pas faite pour donc c'est normal.

En strumming ou guitare/chant, les accords ouverts passent comme si de rien n'était, les accords barrés passent mieux qu'une lettre à la poste avec un petit bemol en arrivant vers les frettes 5 6 7 8 9 10, mais rien de méchant.

Son toucher et son confort de jeu efficaces nous amènent à jouer avec elle, et donc le son qu'elle nous envoie dans les oreilles.... ?

Le son

Unique. Le son de cette J200 est clairement unique lorsqu'il s'agit des basses... Elles sont puissantes et majestueuses, on dirait un homme qui chante en baryton... Elles m'ont été très agréables, jusqu'à me conter l'histoire d'un volcan en Islande qui attend patiemment le moment où il va se réveiller. Le ronflement du volcan, c'est ça en fait la J200, le ronflement d'un volcan... En tapant sur la caisse, un son bien rond et chaleureux est présent, c'est clairement surprenant, wow quoi... Je n'ai jamais entendu meilleur équilibre des basses pour un joli voyage, bravo Gibson !

Cependant comme tout voyage, aussi sympathique soit-il, il arrive un moment ou quelque chose part en vrille...Alors autant vous préciser tout de suite que ça ne part pas en vrille complètement, c'est juste que les basses, tellement belles et présentes deviennent envahissantes lorsque l'on souhaite naviguer dans les médiums et les aigus.

Les médiums et les aigus sont beaux mais paradoxalement toujours agrémentés de ces fameuses basses. J'aurais aimé personnellement un peu plus de distance... Attaquer fort avec des graves puissants puis relativiser sur les aigus et hauts médiums. En soi ce n'est pas très gênant, mais perturbant pour tout joueur de jeu aux doigts.

La projection est à la hauteur de la taille de la caisse, elle envoie du lourd avec des percussions sur caisse que j'apprécie vraiment. C'est assez rare pour le souligner : une guitare qui, en frappant sur la caisse, envoie des notes de basses en même temps que le son du bois c'est le popcorn au caramel qui manque au film. Elle n'aime pas les accords ouverts, elle en est amoureuse. Pour ce qui est des barrés, elle cohabite. Le fingerstyle, elle se demande encore "mais c'est quoi ce truc, je dois ralentir sur les basses ?".

Bah non, ne ralentit pas sur les basses J200, c'est ton son, ta particularité, ton charme. Nous on s'adapte, quitte à s'amuser là où tu veux nous emmener et pas l'inverse.<

Pour faire clair, le son est chaleureux, propre, équilibré et (sur?) chargé en basses. Elle sonne bien et au niveau sensations, ça dépend vraiment de ce qu'elle nous autorise à jouer.

Les sensations

Dès les premières secondes/minutes, à l'arrivée des premières basses : mortel, un régal... Confort de jeu, équilibre sonore, charme des courbes, belle à voir, agréable à jouer. Je me suis rappelé qu'il fut un temps où j'essayais, que dis-je je galérais pour jouer wonderwall de Oasis. C'est ça en fait cette J200 : elle nous ramène vers le passé car on a forcément écouté un artiste qui a joué sur la belle.

Je suis partagé avec cette guitare, je l'aime bien et en même temps je ne l'aime pas. J'aime le son mais quelque chose me dérange. J'ai envie de jouer avec mais j'ai l'impression que c'est elle qui veut jouer avec moi. Je n'ai pas pu le faire mais je pense qu'elle demande de très bonnes cordes, prévoir du 12-53 – 12/54 en phosphore bronze pour redonner vie à l'épicéa ...

De bonne sensations, mélangées à une certaine frustration tout de même. En effet, dans ma spécialité de jeu fingerstyle et guitare percussive je ne m'y suis pas retrouvé. Je pense que c'est parce que nous venions de faire connaissance, un speed dating est un peu court...

Conclusion

En ce qui me concerne si j'en avais les moyens je la prendrais en 2ème ou 3ème guitare. Nous avons là une super girl, volontairement typée, polyvalente au minimum syndical.

Avec ses qualités, si vous avez le budget et que vous aimez jouer et chanter, foncez ! Si vous préférez la précision de la guitare fingerstyle passez votre chemin.



Les plus

Les basses

Le son typé

Les moins

Les basses

Trop typée ?

La précision au jeu aux doigts

GIBSON J200

Test à retrouver également sur guitariste.com

Type de page: 
Marques: